Le 17 Mars 2014

Collaboration et transparence, les nouveaux enjeux de la grande distribution

Collaboration et transparence, les nouveaux enjeux de la grande distribution

Collaboration et transparence, les nouveaux enjeux de la grande distribution

Alors que les Français prêtent de plus en plus d’intérêt à la consommation et que les prises de parole, souvent sur-prometteuses se multiplient, l’objectif pour les supermarchés et hypermarchés, est de restaurer la confiance. Mais comment faire lorsqu’elles sont rejetées, dévaluées ? Eh bien, il faut tout simplement agir. C’est ce que nous faisons. Comme tous, nous actons le fait que la réciprocité et la transparence sont les nouveaux enjeux de la distribution. En ce qui concerne notre enseigne, c’est à travers des initiatives innovantes et concrètes que nous relevons ces défis. Nous utilisons les canaux sociaux comme Facebook pour renouer un dialogue vrai et utile. Avec l’opération « parents-testeurs », nous changeons de paradigme, le consommateur devient acteur. C’est en cela que nous faisons la différence.

L’opération « Parents-testeurs » par Intermarché

Depuis deux ans déjà, nous avons lancé ce concept des « parents-testeurs ». Le principe : après inscription sur notre fanpage Facebook  « Vive les bébés », 500 personnes sont sélectionnées pour tester nos innovations produits de nos marques propres. Leurs avis, bons ou mauvais, sont ensuite diffusés sur Facebook, sans modération. Ainsi, pour les poussettes « Pommette », les internautes ont pu lire sur la page Facebook dédiée les premières impressions d’une maman : « L’ouverture du colis s’est bien passé, le montage un peu moins... », puis son avis sur le produit : « Je la trouve très pratique, surtout cette poignée qui facilite la sortie du coffre ». A partir de ces avis, Intermarché peut adapter ses produits de façon à satisfaire son client. Cette initiative traduit notre volonté de répondre aux enjeux d’authenticité et de transparence de demain. 

Du consommateur au « consomm-acteur » 

En effet, assommés par les publicités et les offres promotionnelles, les consommateurs ne veulent plus se voir imposer des produits. Ils ont besoin de sincérité et veulent avoir leur mot à dire. Le web social leur en a offert la possibilité. Il est devenu un incontournable bruyant où tous ont droit de cité. Entre commentaires et recommandations, c’est désormais le citoyen « normal » qui fait autorité.  L’heure est à la conversation, au dialogue. Pour les marques-enseignes, la réputation n’est donc plus un attribut acquis mais un levier en perpétuel mouvement. Dès 2010, nous avons donc souhaité nous rapprocher de nos consommateurs en allant les chercher là où ils sont ! Les avis diffusés sur Facebook le seront également sur la plateforme de Drive. Ainsi, nous allions directement la recommandation des internautes-consommateurs à l’acte d’achat et encourageons le social commerce. Ce pont que nous créons entre la plateforme sociale et la plateforme de e-commerce s’aligne sur une tendance croissante à la consommation 2.0. Nos clients peuvent désormais bénéficier de leur ultra-connectivité pour faire leurs courses, au quotidien. Grâce à cette démarche innovante, Intermarché repousse les limites du Drive et de la consommation.  

En embrassant les règles désormais édictées par les clients, nous avons pu consolider un lien fort basé sur la transparence et la complicité.


Ce n’est qu’un début, le combat continue !

retour